I Love My Body Part II

Lors du dernier article sur l’acceptation de son corps, nous avons pu découvrir l’image de Marion Seclin dans son émouvante déclaration à son corps. Je vous avez promis de vous parler de personnes qui ont franchi un super cap pour leur plus grand bien!

Il y a quelques jours, je faisais partie de l’organisation d’un défilé pour une boutique de lingerie. Un challenge énorme pour l’image de soi. Ici pas de silhouettes formatées sélectionnées par les mensurations. Des femmes et un homme, et oui, un courageux parmi ces femmes, qui ont voulu se lancer un challenge personnel. Challenge plus ou moins important, plus ou moins avoué, plus ou moins exprimé mais un challenge quand même.

Un défilé de lingerie, un énorme Challenge

Ce qui était fabuleux c’est que pour chacun, c’était une première fois. J’ai pris conscience que chacun avait sa part de difficulté avec son corps et que les épreuves de la vie n’amplifient pas le phénomène. Défiler avec une prothèse mammaire après un cancer du sein n’est pas plus difficile que d’avoir 18 ans, faire 1m76 et avoir une mauvaise image de son corps. Tout dépend de comment on accepte d’être impacté par le regard et les paroles des autres.

Cette expérience de défilé où j’ai pu accompagner, écouter, rassurer avec ma sensibilité en connaissant l’importance des paroles sur notre image de soi, cette expérience a été riche en émotions. J’ai pu voir des personnes défiler avec fierté, avec une assurance certaine, en dégageant un réel plaisir d’être là. Un réel plaisir de se connecter avec son corps et en être fier. Ce qui m’a le plus touché ce sont les commentaires post défilé. Cette admiration sur cette assurance, oui une admiration se lisait dans les yeux. Les spectateurs ont retenu ce que chacun dégageait, en ont déduit une aisance sans soupçonner leurs dualités personnelles, les luttes avec leur représentation corporelle. Une vraie thérapie, une vraie expérience individuelle,  mais aussi collective.

Aujourd’hui je suis ravie d’avoir pu assister à cet événement. Pour les spectateurs mais aussi et surtout pour ces 5 personnes que j’ai trouvées formidables.

Si nous voulons avancer sur l’idée de vivre en paix, commençons par vivre en paix avec nous même.

Je prends conscience de l’importance de la nécessité d’accepter cette enveloppe, car ce n’est qu’une enveloppe et que ce qui est essentiel c’est ce que nous dégageons. Notre façon de nous exprimer, dont nous nous servons de notre corps pour rentrer en contact avec les autres et créer des connexions. Quelle que soit notre histoire, nous n’avons pas plus ou moins de chance. Les épreuves de notre vie, quelles qu’elles soient, nous façonnent et nous obligent à avancer. Faisons des choix pour nous même et non pas pour les autres. Prenons soin de nous pour nous et pour personne d’autre. Notre corps nous appartient et n’appartient à personne d’autre. Ne laissons personne dire ce qui bon et juste pour nous. Regardez autour de vous, les personnes en paix avec elle-même sont admirables quelle que soit leur silhouette.

« Love your body you are beautiful »

Mutilation corporelle suite à un cancer du sein ou toute autre atteinte physique, morale n’a que peu d’importance. Faites la paix avec vous même, vous êtes admirables. Respectez votre corps, il vous le rendra au centuple.

#bodycare #respectyourself #respect #defile #lingerie #challenge #emotion

Références:

Courage d’être soi de Jacques Salomé

 

 

 

 

Publicités

I Love My Body Part I

Avec la vidéo c’est mieux!

Cette semaine j’ai pu découvrir la vidéo faite par Marion Seclin.  Ecoutez cet hymne à son corps. 2′ 35″. Cette vidéo est bouleversante. Marion. Mady est bouleversante. L’idée de ce billet n’est pas de parler de ce déchaînement médiatique dont elle est victime sur les réseaux sociaux. Non, je voulais vous parler de l’image de notre corps. Rien de bien nouveau en soi et pourtant encore bien des choses à dire.

Pour bien être sure de parler des justes choses, j’ai quand même recherché la définition du féminisme. Voilà c’est dit, dans féminisme il n’y a pas de sujet concernant le corps. Le féminisme est une doctrine née dans les années 1970 pour l’égalité des droits des femmes. Il est facile de comprendre la persistance de l’omniscience des hommes dont nous avons été imbibées dans chacune de nos cellules, et de façon trans-générationnelles… 1970 c’était hier…

Bref,  aujourd’hui je voudrais parler de notre corps. Marion nous rappelle avec une extrême pudeur que nous n’avons qu’un seul corps. Qu’il est notre véhicule sur cette terre. Que grâce à lui nous vivons des belles choses,  des choses invisibles, des ressentis forts et qu’il était d’une évidence criante que nous devions le respecter. Je vous invite à faire la liste de ce que votre corps vous permet de faire, de ressentir, d’éprouver. L’aspect physique, mécanique, les émotions ressenties, ce que nos sens nous permettent d’être, en connexion avec ce (et ceux) qui nous entourent. Prenons conscience de tout ce que nous pouvons faire. Faites la liste de tous les verbes utilisés avec notre corps.

Ecouter, voir, sentir, humer, manger, savourer, déguster, imaginer, chanter, danser, pleurer, rire, dessiner, lire, raconter, toucher, jouir, caresser, créer, jouer, réfléchir,… La liste est non exhaustive et inépuisable.

Mais c’est l’acceptation de notre enveloppe qui nous pose le plus de problème. C’est l’étape la plus difficile qui nous poursuit toute notre vie. J’aurais tendance à rendre cette difficulté exclusivement féminine mais je dois admettre qu’une nuance est nécessaire. Les hommes peuvent aussi avoir cette difficulté même si la société a été plus clémente avec eux. Notre image corporelle est faite de notre regard qui est souvent guidé par l’influence du regard des autres. C’est l’importance que nous acceptons de porter à tous ces mots qui nous sont adressés. Inutile de vous faire la liste, vous les connaissez mieux que moi. Je ne résiste pas à vous mettre quelques exemples quand même :

« Désolée madame, nous n’avons pas de pantalon pour votre silhouette,… ni votre taille d’ailleurs » (si si moi, j’ai déjà entendu…)

« Tu es un vrai garçon manqué avec cette coupe de cheveux »

« Tout ces tatouages, ç’est pas super pour chercher un emploi »

« Mets des talons, avec les mollets que tu as, ça affinera un peu ta silhouette »…

« Personne n’a le monopole du complexe » Soyez rassurée, il existe des solutions! le chemin est long mais la motivation peut donner une liberté insoupçonnable! Cela vaut le coup d’essayer. Au pire vous risquez quoi?

Il ne tient qu’à vous de ne plus vous laisser guider par le regard des autres.

Dans le prochain article je vous parlerai de personnes qui ont fait des choses qu’elles pensaient impossible…. un vrai challenge pour accepter son corps! et surtout pour prendre de la distance avec le regard des autres.

Rdv dimanche prochain… En attendant savourez tout ce que votre corps vous donne!

Plongez dans la grande aventure d’acceptation de votre corps

FB_IMG_1500570037894

Références:

Image de couverture @TobiasGremmler

Petit cahier d’exercices d’acceptation de son corps 

Lingerie pour accepter son corps

 

 

 

 

I Love My Body Part I

Cette semaine j’ai pu découvrir la vidéo faite par Marion Seclin.  Ecoutez cet hymne à son corps. 2′ 35″. Cette vidéo est bouleversante. Marion. Mady est bouleversante. L’idée de ce billet n’est pas de parler de ce déchaînement médiatique dont elle est victime sur les réseaux sociaux. Non, je voulais vous parler de l’image de notre corps. Rien de bien nouveau en soi et pourtant encore bien des choses à dire.

Pour bien être sure de parler des justes choses, j’ai quand même recherché la définition du féminisme. Voilà c’est dit, dans féminisme il n’y a pas de sujet concernant le corps. Le féminisme est une doctrine née dans les années 1970 pour l’égalité des droits des femmes. Il est facile de comprendre la persistance de l’omniscience des hommes dont nous avons été imbibées dans chacune de nos cellules, et de façon trans-générationnelles… 1970 c’était hier…

 

Bref,  aujourd’hui je voudrais parler de notre corps. Marion nous rappelle avec une extrême pudeur que nous n’avons qu’un seul corps. Qu’il est notre véhicule sur cette terre. Que grâce à lui nous vivons des belles choses,  des choses invisibles, des ressentis forts et qu’il était d’une évidence criante que nous devions le respecter. Je vous invite à faire la liste de ce que votre corps vous permet de faire, de ressentir, d’éprouver. L’aspect physique, mécanique, les émotions ressenties, ce que nos sens nous permettent d’être, en connexion avec ce (et ceux) qui nous entourent. Prenons conscience de tout ce que nous pouvons faire. Faites la liste de tous les verbes utilisés avec notre corps.

Ecouter, voir, sentir, humer, manger, savourer, déguster, imaginer, chanter, danser, pleurer, rire, dessiner, lire, raconter, toucher, jouir, caresser, créer, jouer, réfléchir,… La liste est non exhaustive et inépuisable.

Mais c’est l’acceptation de notre enveloppe qui nous pose le plus de problème. C’est l’étape la plus difficile qui nous poursuit toute notre vie. J’aurais tendance à rendre cette difficulté exclusivement féminine mais je dois admettre qu’une nuance est nécessaire. Les hommes peuvent aussi avoir cette difficulté même si la société a été plus clémente avec eux. Notre image corporelle est faite de notre regard qui est souvent guidé par l’influence du regard des autres. C’est l’importance que nous acceptons de porter à tous ces mots qui nous sont adressés. Inutile de vous faire la liste, vous les connaissez mieux que moi. Je ne résiste pas à vous mettre quelques exemples quand même :

« Désolée madame, nous n’avons pas de pantalon pour votre silhouette,… ni votre taille d’ailleurs » (si si moi, j’ai déjà entendu…)

« Tu es un vrai garçon manqué avec cette coupe de cheveux »

« Tout ces tatouages, ç’est pas super pour chercher un emploi »

« Mets des talons, avec les mollets que tu as, ça affinera un peu ta silhouette »…

« Personne n’a le monopole du complexe » Soyez rassurée, il existe des solutions! le chemin est long mais la motivation peut donner une liberté insoupçonnable! Cela vaut le coup d’essayer. Au pire vous risquez quoi?

Il ne tient qu’à vous de ne plus vous laisser guider par le regard des autres.

Dans le prochain article je vous parlerai de personnes qui ont fait des choses qu’elles pensaient impossible…. un vrai challenge pour accepter son corps! et surtout pour prendre de la distance avec le regard des autres.

Rdv dimanche prochain… En attendant savourez tout ce que votre corps vous donne!

Plongez dans la grande aventure d’acceptation de votre corps

FB_IMG_1500570037894

Références:

Image de couverture @TobiasGremmler

Petit cahier d’exercices d’acceptation de son corps 

Lingerie pour accepter son corps