MEDITATION? MEDIT QUOI?

 

Souvenez-vous de la vidéo d’Ilanda Vanzant dans le post OH HAPPY DAY !, elle nous conseillait pour passer une bonne journée d’avoir une activité spirituelle quotidienne.

Alors vous connaissez tout ce qu’il est possible de faire avec vos croyances religieuses, chacun y mettra une petite prière personnelle ou un texte sacré selon son choix. Moi, je voulais vous parler plus particulièrement de la méditation, une activité spirituelle non rattachée à une religion ou à une croyance. Le grand Larousse nous dit « Méditer est l’action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose. C’est une attitude qui consiste à s’absorber dans une réflexion profonde ».

Lorsque j’étais enfant, ma mère me disait quand je faisais une « bétise »:

  • « ce n’est pas bien, je veux que tu réfléchisses à ce que tu viens de faire, penses aux conséquences de ce que tu as fait et médites la dessus »

J’ai donc longtemps cru que la méditation était une réflexion poussées sur un sujet particulier, une introspection pour étudier le rayonnement globale de ses actes.  C’est bien beau tout ça, mais ca m’aidait pas vraiment. Jusqu’au jour où, adulte, en quête de paix intérieur, j’ai rencontré sans y penser la méditation. L’idée était de trouver un « truc » avec l’idée de faire taire mes angoisses, relativiser mes préoccupations, rassurer mes interrogations incessantes sur ma vie. Et voilà,  j’ai eu l’occasion de faire ma première méditation guidée en groupe. J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur cet exercice, je pensais à mon attitude, mon petit doigt de pied me grattait, j’avais du mal à rester en place, envie de me moucher, une envie irrésistible d’ouvrir les yeux pour regarder les autres, jusqu’à ce que j’accepte cette aventure, que je me détache du regard extérieur pour m’attacher au regard intérieur. Le fameux lâché prise…. Mais le résultat immédiat a été tellement, « wouah » que c’était sure! j’avais adopté l’exercice.

Inutile de dire que je ne pouvais pas vider mon esprit facilement. Imaginez  une cocotte minute remplie à ras bord d’idées, qui se vide. Ca prend tu temps, beaucoup de temps. Surtout que le vide, le cerveau il n’aime pas alors il génère encore et encore des idées.  STOP !!! Quoi faire de ce flot d’idées, de pensées, de to do-list? Il m’a fallu du temps pour comprendre qu’il fallait accueillir ces idées et décider de les mettre sur un bateau, les accrocher à un nuage, les poser sur un coussin à côté de soi pour se dire : « Bon je te dépose, là et je te récupère après ce moment à moi ». Et ça marche. Au fur et à mesure, le tas se stabilise et l’on peut se concentrer sur les paroles du guidant. Cet exercice est à la fois simple et complexe. Simple parce que prendre 10 à 20 minutes pour soi, c’est pas le bout du monde, et complexe parce qu’il s’agit de tenir tête au « mental »et lui dire, oui c’est bon je prends 20 minutes rien que pour moi et avec moi même sans pensée rationnelle… je regarde mon nombril et alors? c’est pour être en phase avec moi même et être en état d’accueillir tous les cadeaux de ma journée. Tenir tête à sa tête, c’est pas beau ça?

Avec le temps on arrive même à méditer sous la douche, bon pas 20 minutes parce que c’est pas bon pour la planète avec l’eau qui coule… mais le temps d’une douche, d’un trajet en rer, en épluchant ses légumes. Pensez-y chaque jour et faite de votre mieux pour passer du temps avec vous-même. Dans votre rituel, rajoutez le soir les remerciements de ce que vous avez reçu dans la journée, identifiez ce qui était agréable, juste et bon pour vous et endormez vous avec cet état de gratitude….

Ce n’est pas une croyance, ni une religion et tout le monde peut s’ouvrir à la médiation. Il existe de nombreuses technique : Vipassana, Zazen, Osho, Tantrisme, Bouddhiste… bref vous l’aurez compris il y a du choix. Chacun y trouvera ce qui lui convient le mieux, le but étant de tenter la paix intérieure. C’est prendre conscience de ce que nous sommes au fond, accueillir et accepter notre essence. C’est un chemin pour devenir observateur de nos émotions sans jugement.

Vous trouverez facilement des vidéos de méditation avec guide de la respiration , scanne de votre corps, musique zen et cool.

« L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur » Bouddha

 

 

 

Publicités

VOTRE HAPPY HOUR

Hier c’était notre rdv hebdomadaire. Une bande de filles qui se retrouvent autour d’un verre, d’un café. Un moment « entre parenthèses »d’une heure, pour prendre le temps, notre temps pour partager et échanger, prendre la température des humeurs, à l’écoute des nouveautés de chacune. Un meet-up improvisé  entre deux nouvelles copines qui ont plein de choses à découvrir l’une de l’autre. Fini les conversations dans la fille d’attente du marché entre le boucher et le primeur.

  • « Alors ma petite dame, je vous sers quoi ce matin ?
  • -1kg de courgette
  • -Alors c’était comment tes premiers cours ?
  • -Pas mal c’est le début j’ai un bon groupe d’élèves  mais faut voir……
  • -Voilà vos courgettes et puis quoi d’autre ?
  • -1kg de tomate celle de votre champs
  • -Au fait j’ai pensé à toi, j’ai vu un salon qui devrait t’intéresser
  • -Ah oui ?
  • -Voilà vos tomates
  • -Des oignons, 4, vous en avez des rouges ?
  • -Et il faut que je te donne un contact d’une amie qui pourrait t’aider pour ta « com »
  • -une salade, un concombre et 2 avocats (…)
  • -J’ai fini je vais chercher des olives, on se retrouve chez le boucher ?
  • -Ah zut j’ai oublié les gousses d’ails… Bon on se tel cette semaine ?
  • -Oui on trouve un moment… »

Imaginez la situation. Nous avons vécu la frustration de la conversation non aboutie, incomplète, qui n’a pas de sens. C’est comme ça que nous avons décidé de prendre du temps au petit troqué du coin. Après nos taches de ménagères, nous voici autour d’un verre. Aujourd’hui cela fait 8 mois que nous nous retrouvons et maintenant c’est une dizaine de filles en terrasse. Fidèles au poste. L’animation du samedi matin au bar des amis. Ca jase derrière le comptoir. C’est toujours avec plaisir et bienveillance que nous savourons cet instant. L’instant présent. Cet instant à nous sans conjoint sans enfant rien que pour nous.

Cet exemple m’amène à parler de l’importance de l’échange, de la bienveillance et de l’amitié. Cela est vrai durant toute notre vie et devient indispensable dans les moments difficiles. Être entourée de personnes bienveillantes qui vous apportent une bulle d’oxygène, vous donnent la possibilité de lâcher vos boulets le temps d’un échange. Oui c’est vital pour chacun d’entre nous.

Cela me ramène aux souvenirs que j’ai gardé durant mes traitements contre le cancer. Des moments privilégiés avec une copine  entre 2 chimio. Elle était la pour parler de tout et de rien autour d’un thé mais surtout pas de la maladie. Pas de philosophie sur l’être, juste des paroles du quotidien qui vous rappelle que vous êtes en vie et que vous résistez. Elle est devenue une amie très chère et même si nous ne nous voyons pas souvent nous avons toujours plaisir à nous retrouver le temps d’un thé.

Trouvez votre « HAPPY HOUR »

Identifiez ces moments de plaisir. Écoutez ce que vous ressentez. Où êtes vous la plus sereine ? Quel moment vous rempli le plus de joie, vous apaise?

  • Votre balade quotidienne avec Médor ?
  • Passez voir Germaine votre voisine
  • Discuter jardinage avec votre libraire
  • Échanger sur le dernier Causette et son article sur les « couillus »
  • Flâner dans la rue commerçante du quartier et déambuler pour aller chercher sa baguette toute chaude

Savourez ces instants et imprimez les en 5D  (5 sens) et développer la 6ème dimension, votre intuition de ce qui est bon pour vous. Cela vous permettra de vous détacher des relations toxiques et de prendre le pouvoir sur ce que vous voulez. Prenez conscience de ces moments qui prendront place au quotidien dans votre vie. Tout est en vous, n’attendez rien des autres, vous avez tout ce qu’il faut en vous, écoutez-vous. Exit les pollutions et les pollueurs. Welcome à la bienveillance et les échanges sincères pour le plus grand bonheur de tous. #ecoutezvous

Réf et source d’inspiration :

  • Happinez.fr
  • A chaque jour ses prodiges de Jon Kabat-Zinn
  • Emission la route du soi : dimanche de 17 à 18h francinter.fr
  • ILos Kotsou auteur d’ouvrages sur les émotions et la psychologie positive.

 

 

MOOD BOARD, KESAKO?

Exercice pour celles qui n’ont pas levé le doigt.

Rappelez-vous l’article «Miroir, mon beau miroir… », nous avions parlé de notre image et du regard sur notre reflet. Aucun doute, nous avions besoin d’outils pour améliorer tout ça. Nous allons faire cela en plusieurs étapes.
Je vous propose de construire votre « Mood board » comprenez, une projection de vous sur un tableau. Votre vie, vos priorités, votre environnement, votre lieu, vos objectifs. Tout ce que vous voulez et tout ça au même endroit !  Il s’adresse à toutes les femmes qui n’ont pas levé le doigt, en mal d’image de soi, opération ou non, c’est pour nous toutes. Avant de s’attaquer au mood board, prenez 3 feuilles.

Sur la première notez, dessinez, décrivez l’image que vous aviez de vous-même, ce que vous avez pensé de vous depuis toutes ces années. Soyez honnêtes, pas de politiquement correct, pas de religieusement acceptable, personne ne le verra à part vous! je ne relève pas les copies, quoi que….c’est tentant 😉

Ca c’était avant! 

Prenez la deuxième feuille et mettez ce que vous pensez de vous aujourd’hui, remplissez les mêmes rubriques ! toujours avec honnêteté. Identifiez avec des sigles ce qui est vraiment important à vos yeux, plus c’est important, plus le sigle est gros, mettez de la couleur pour ce que vous aimez et une autre couleur pour ce que vous voudriez changer. Prenez conscience que l’important à vos yeux  n’est plus au même endroit!

Pour la troisième feuille? notez ce que voulez aimer demain, et après demain, mettez de la couleur, trouver des photos, des ambiances, des tendances.

Vous êtes en train de céer votre « mood board ».

Attention, pas de photo de stars! elles sont toutes trafiquées… les photos bien-sur! Pour celles qui ont envie de nous montrer leurs créations, la fiche  Contact Me vous accueille!

Rien ne dépend  de votre miroir Tout dépend de votre regard!

*Trouver des « Mood Board » sur le web mais aussi sur pinterest ou tout simplement à partir de catalogue et magazines, découpage à l’ancienne.  Lachez prise, les limites sont les seules que vous vous fixerez. #bellecréation